Épargne en France et en régions

Depuis des semaines, les communicants alertent les médias sur les résiliations de crédit immobilier, refus inacceptables des banques dus à une usure insuffisante entraînant de nombreux refus de crédit immobilier.

Les taux hypothécaires sont si élevés que le marché immobilier peut sembler au bord de la détresse.
Cette catastrophe est grandement exagérée.
En fait, malgré la récente flambée des taux hypothécaires, les taux d’intérêt sont demeurés incroyablement bas, indiquant des investisseurs immobiliers potentiels.
Ne laissez pas l’extérieur vous tromper. Les taux hypothécaires ajustés à l’inflation n’ont jamais été aussi bas.
C’est un soutien incroyable pour les prix de l’immobilier.

Les taux hypothécaires corrigés de l’inflation sont maintenant à des niveaux record.

Cette situation n’est pas normale et pourrait ne pas durer longtemps car les banques pourraient augmenter significativement les taux des crédits immobiliers dans les mois à venir.
Les taux d’intérêt élevés ralentissent la hausse des taux hypothécaires. Sans ce taux d’intérêt destiné à protéger les emprunteurs, les taux des crédits immobiliers seraient sensiblement plus élevés.
Des taux hypothécaires aussi bas sont inacceptables dans la mesure où ils soutiennent exagérément le marché immobilier en favorisant une appréciation excessive des prix.
Avec des taux hypothécaires historiquement bas et des marges faibles qui en résultent, il semble normal que les banques restreignent l’accès aux prêts hypothécaires.
Les banques perdent de l’argent si elles acceptent de prêter à ces conditions. Par conséquent, seuls les meilleurs clients peuvent bénéficier de cette opportunité historique.

Aussi frustrant que cela puisse être pour ceux qui n’ont pas accès à un prêt hypothécaire, c’est une vie difficile en affaires. Tout le monde n’a pas accès à de telles opportunités.
Pour le voir, il faut prendre du recul.

Modifications récentes des taux d’intérêt hypothécaires :

Oui, les taux hypothécaires ont augmenté de 0,60 point depuis le début de l’année. C’est beaucoup… mais finalement très peu compte tenu de l’explosion inflationniste. En pratique, les niveaux des taux d’intérêt hypothécaires doivent être évalués par rapport aux niveaux d’inflation. Ce qui compte, c’est le taux hypothécaire non inflationniste, comme vous pouvez le voir dans le tableau ci-dessous.

Avec un taux d’intérêt hypothécaire moyen de 1,68 % et une inflation de -+6 %, le taux d’intérêt hypothécaire réel (= corrigé de l’inflation) est de -4,32 % !
C’est étonnant! En effet, les taux des crédits immobiliers n’ont jamais été aussi bas, malgré les récentes hausses des taux d’intérêt nominaux sur les barèmes bancaires. .
Pour concrétiser cette opportunité d’investissement historique, il est important de prendre de la hauteur. En bref, les taux d’intérêt augmentent rapidement, mais à mesure que l’inflation s’accélère, les taux hypothécaires chuteront s’il n’y a pas d’inflation.

Le Livre Odysséa
Actualité

Le Livre Odysséa, pour financer la recherche

Plus que 20 jours pour commander votre livre et nous aider à financer la recherche contre le cancer du sein Il reste moins de trois semaines avant la fin de la campagne de financement participatif sur KissKissBankBank pour la réalisation du livre « 20 ans contre le...

Pin It on Pinterest

Share This