(+33) 559 524 302 contact@valorial.fr

Face à l’épidémie du coronavirus, dit Covid-19, la situation sanitaire est assez préoccupante pour que des mesures universelles d’indemnisation maladie soient prises. Les travailleurs indépendants ne sont pas à l’abri d’une épidémie, et la prise en charge financière avec une indemnisation journalière par l’assurance maladie est un vrai soulagement!

C’est ce que détermine le décret appliqué au 1er février 2020 qui ouvre le droit, dans le cadre du Covid-19, aux indemnités journalières sans les conditions d’ouverture liée une durée minimale d’activité ou à une contributivité minimale. Effectif dès le premier jour d’arrêt, il n’entraîne aucun délai de carence dans le versement des indemnités journalières.

C’est une question de bon sens également, qui incite chacun à voir sa responsabilité, qui recommande à ne pas devoir travailler coûte que coûte, même si l’on est malade, même si l’on risque de contaminer les autres.

Arrêt de travail simplifié pour les parents de jeunes enfants

 Avec la fermeture des établissements scolaires à partir du 16 mars, l’Assurance maladie permet aux parents de se déclarer en arrêt de travail.

Les auto-entrepreneurs peuvent s’auto-déclarer sur declare-ameli.fr dès lors qu’ils doivent garder

  • leur enfant de -16 ans au jour de l’arrêt
  • leur enfant de -18 ans habituellement en établissement spécialisé.

Cet arrêt de travail ne comporte ni jour de carence, ni condition d’ouverture de droits (délais de cotisations). Valable de 1 à 14 jours, l’arrêt de travail est renouvelable autant que nécessaire.

L’Assurance maladie déclenche l’indemnisation après vérification des documents transmis.

Votre actualité patrimoniale gratuite, sans spams !

Vous êtes abonné !

Pin It on Pinterest

Share This